Un poids idéal pour être en bonne santé : il ne s’agit pas seulement de nourriture, mais aussi d’hydratation

Le surpoids et l'obésité sont désormais la cinquième cause de mortalité dans le monde : en 2008, plus de 500 millions d'adultes étaient obèses (OMS). Il est de plus en plus évident que l’hydratation peut avoir un impact à long terme sur la santé, pouvant favoriser le surpoids, l'obésité ou les maladies métaboliques.

L’apport énergétique trop important induit par la consommation excessive et régulière de boissons sucrées peut entraîner une prise de poids, contrairement à la consommation d’eau.

Deux jeunes sportifs qui boivent de l'eau

Une hydratation saine est donc l'un des leviers pour prévenir l'obésité.

C'est pourquoi Danone a lancé en 2014 un programme de 6 semaines en milieu scolaire en Pologne, encourageant les enfants de 3 à 6 ans à boire plus d'eau.

Le programme "Mom, Dad, I prefer water" vise à développer des habitudes saines de consommation d'eau chez les plus jeunes et est soutenu par le ministère de la Santé et de l'Éducation, le Centre national d'éducation nutritionnelle et l'Institut de la mère et de l'enfant. 

Photo de groupe des membres du programme AMAAS "Aku Mau Air Aku Sehat" en Indonésie

En Indonésie, Danone a également mis l'accent sur l’éducation d’enfants dans le cadre du programme AMAAS ("Aku Mau Air Aku Sehat"). Ce programme national vise à inculquer de bonnes habitudes de boire de l'eau 6 fois par jour, à faire de l’eau la boisson préférée des enfants en la rendant aussi attractive que les boissons sucrées.

Les mesures mises en œuvre dans ces programmes peuvent être déployées plus largement et appliquées aux parents.  

C'est pourquoi ceux-ci sont également visés par le programme "Prefiero Agua Simple" au Mexique. Cette stratégie, qui se met en place via des jeux, un cahier de suivi d’hydratation et des entretiens de sensibilisation avec les membres de la famille, est approuvée par l'Institut national de pédiatrie.

Ce type de stratégie visant à cibler un public plus large a également été choisi par Danone en Turquie avec le programme "Power of Water". Une application mobile a été mise en place pour aider à sensibiliser la population à une hydratation saine. Le ministère de l'éducation et l'université d'Uskudar ont participé activement au projet.

Dans ces différents programmes, les stratégies appliquées sont similaires et ont conduit à des résultats d'impact encourageants, comme par exemple une amélioration de la prise de conscience et des connaissances sur l'importance de l'eau.

  • Grâce au programme « Power of Water » en Turquie, on note une plus grande sensibilisation par rapport aux données initiales sur le niveau d’hydratation (+24%) et l’importance de l’eau (+37%). Dans les quatre pays où Danone a mis en œuvre un programme d'hydratation saine, on constate une augmentation de la consommation d'eau dans le groupe d'intervention.
  • En Pologne, 58,2% des enfants concernés par l'initiative boivent plus d'eau, plus fréquemment. L'impact peut être encore plus significatif.
  •  A Bandung en Indonésie (sur 595 élèves), les élèves boivent en moyenne 5,76 fois par jour et deux fois sur trois, c'est de l'eau. Grâce à ce programme, les enfants se sont plus hydratés pendant la journée (+24%) et ont une consommation d’eau plus importante (quatre fois sur cinq, c’est de l’eau). 
  • Au Mexique, une étude a été menée sur 777 enfants (413 dans le groupe d'intervention et 364 dans le groupe de contrôle) avec un âge médian de 7,1 ans. Dans le groupe d'intervention, après 8 mois, la consommation d'eau plate a augmenté de 167 ml. Dans le groupe témoin, il n'y a pas eu de variations significatives dans la consommation de boissons.
  • Au Mexique et en Indonésie (Jakarta et Bandung), une hydratation plus saine, en remplacement des boissons sucrées, est constatée après l'application des mesures locales.

Ces actions concrètes, menées en collaboration avec les partenaires gouvernementaux, scientifiques et consultatifs, ont permis d’atteindre des premiers résultats significatifs.