Danone Communities: ‘Grameen Danone’, lutter contre la malnutrition au Bangladesh

En octobre 2005, Franck Riboud (alors le PDG de Danone) a rencontré Muhammad Yunus, fondateur de la banque de microcrédit Grameen et lauréat en 2006 du Prix Nobel de la paix. Après avoir étudié ensemble la possibilité d’un partenariat Danone-Grameen au Bangladesh, les deux hommes ont annoncé en mars 2006 la création de Grameen Danone Foods Ltd (GDFL), à Dhaka. GDFL vise à lutter contre la pauvreté et la malnutrition au Bangladesh et à créer, tout au long de son cycle de valeur, un impact social positif.

©Sandro di Carlo Darsa

COMMENT LE PROJET CONTRIBUE-T-IL AUX OBJECTIFS 2030 DE DANONE ?

« Nous avons besoin d’un nouveau type d’entreprise, adapté à la poursuite d’objectifs autres que l’enrichissement personnel, une entreprise totalement vouée à la résolution de problèmes sociaux et environnementaux », expliquait Muhammad Yunus.

 

Au Bangladesh, plus de 54 % des enfants d’âge préscolaire – soit environ 9,5 millions – souffrent de malnutrition, 56 % étant atteints d’insuffisance pondérale.

 

Les jeunes Bangladais souffrent également d’importantes carences en micronutriments, surtout en vitamine A, fer, iode et zinc. Or, toutes ces carences compromettent le développement physique et cognitif.

 

La prévalence de la malnutrition est presque aussi élevée dans les villes que dans les zones rurales, 38 % des enfants en zone urbaine sont concernés et 42 % souffrent d’un retard de croissance.

 

Dans ce contexte, GDFL cherche à lutter contre la pauvreté au Bangladesh tout en étant viable financièrement, durable et aussi pertinente que possible pour la communauté. L’entreprise vend le yaourt Shokti + – étudié pour couvrir 30 % des besoins quotidiens en fer, zinc, vitamine A et iode – à un prix abordable, grâce à un système de distribution très dense desservant les populations urbaines comme rurales.

COMMENT CRÉE-T-IL DE LA VALEUR ?

GDFL produit Shokti + tout en procurant à la société des avantages plus larges. Côté fournisseurs, l’entreprise soutient les petits agriculteurs locaux en achetant leur lait et, côté distributeurs, elle fait travailler les « Grameen Ladies », qui vendent les produits GDFL en zone rurale, contribuant à leur autonomisation.

 

Après avoir obtenu la certification B CorpTM en 2018, Grameen Danone est devenu une B CorpTM “Best for the world” en 2019, dans la catégorie communautés, reconnaissant son impact positif vers une prospérité partagée et durable pour tous.

 

Grameen Danone touche 300 000 enfants au Bangladesh, a apporté des revenus stables à 500 exploitants agricoles, 200 “Grameen ladies” and 117 conducteurs ambulants qui distribuent les produits.