Pictogramme ODD 6 - Eau Propre et Assainissement

ODD 6 : EAU PROPRE ET ASSAINISSEMENT  

 

GARANTIR L'ACCÉS DE TOUS À L'EAU ET À L'ASSAINISSEMENT ET ASSURER UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES EN EAU  

 

Contribution de Danone : Axe stratégique

ENJEUX MONDIAUX

Le stress hydrique affecte aujourd'hui plus de 2 milliards de personnes à travers le monde et ce chiffre sera amené à augmenter. Garantir la disponibilité et la gestion durable de l'eau et des installations sanitaires pour tous est essentiel à la santé humaine, à la protection de l'environnement et à la prospérité économique. Une gestion holistique du cycle de l'eau implique de prendre en compte le stress hydrique, compris comme le ratio d'eau douce prélevée par tous les grands secteurs et des ressources totales d'eau fraîche renouvelables dans un pays ou une région en particulier. Le stress hydrique affecte d'ores et déjà des pays sur tous les continents. Il entrave la durabilité des ressources naturelles mais également le développement économique et social. Une gestion intégrée des ressources en eau vise à répondre à cette situation d'urgence.

CIBLES DE L'ODD 6 AUXQUELLES DANONE CONTRIBUE

Source : Nations Unies 

  • Cible 6.1 : D’ici à 2030, assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable.
  • Cible 6.2 : D’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable.
  • Cible 6.3 : D’ici à 2030, améliorer la qualité de l’eau en réduisant la pollution, en éliminant l’immersion de déchets et en réduisant au minimum les émissions de produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et en augmentant considérablement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau.
  • Cible 6.4 : D’ici à 2030, augmenter considérablement l’utilisation rationnelle des ressources en eau dans tous les secteurs et garantir la viabilité des retraits et de l’approvisionnement en eau douce afin de tenir compte de la pénurie d’eau et de réduire nettement le nombre de personnes qui souffrent du manque d’eau.
  • Cible 6.5 : D’ici à 2030, mettre en œuvre une gestion intégrée des ressources en eau à tous les niveaux, y compris au moyen de la coopération transfrontière selon qu’il convient.
  • Cible 6.6 : D’ici à 2020, protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau, notamment les montagnes, les forêts, les zones humides, les rivières, les aquifères et les lacs.

THÈMES ÉCONOMIQUES RELATIFS À L'ODD 6 PERTINENTS POUR DANONE

Source : SDG Compass

  • Efficacité améliorée de la gestion en eau par l'application des principes 5R : réduire, réutiliser, récupérer, recycler, réapprovisionner
  • Accès équitable, abordable et sûr à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène pour les salariés et les communautés
  • Protection de la biodiversité et des écosystèmes liés à l'eau

CONTRIBUTION DE DANONE À L’ODD 6

L'ODD 6 est un axe stratégique pour Danone

Danone est engagée dans la protection de l'eau, ressource vitale et de plus en plus rare, par la collaboration avec ses partenaires en vue de renforcer le cycle de l'eau au niveau local et d'adopter des pratiques durables à toutes les étapes de sa chaîne de valeur. L'utilisation durable de l'eau est un enjeu important pour Danone, qu'il s'agisse de l'utilisation directe de cette ressource dans nos produits et nos processus de production, ou de son utilisation dans la chaîne d'approvisionnement.

Nous avons établi un processus d’évaluation globale et systématique des risques hydriques tenant compte des risques physiques, réglementaires et réputationnels. Il repose sur deux phases : (i) l’identification des zones géographiques à risque et l’anticipation des évolutions à moyen terme en utilisant l’Aqueduct Water Risk Atlas du World Resources Institute ; puis (ii) l’identification des risques hydriques au niveau des sites opérationnels avec le Water Risk Filter (WRF) développé par le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), une organisation non-gouvernementale internationale. Ce processus permet d’obtenir une cartographie des risques hydriques et d’identifier les sites présentant des risques potentiels majeurs.

Depuis 2018, nous avons étendu l’identification des risques hydriques à notre chaîne de valeur en utilisant l’Aqueduct Water Risk Atlas. Nous avons commencé notre évaluation par la filière d’approvisionnement en lait liquide frais. Cette analyse couvre plus de 20 pays, implique plus de 8 000 centres de collecte et exploitants agricoles et s’appuie sur les projections de l’évolution du stress hydrique à l’horizon 2030. Elle nous a permis de dresser une cartographie détaillée des fournisseurs de lait et des exploitations agricoles affrontant des enjeux de disponibilité de la ressource en eau. En 2019, l’identification des risques hydriques a également été mise en œuvre pour d’autres matières premières agricoles de Danone.

Ce travail nous permet aujourd’hui d’avoir une vision détaillée de l’empreinte hydrique de nos activités et de celle de notre chaîne d’approvisionnement.

Sur la base des résultats de ce travail, nous avons structuré notre stratégie selon trois axes prioritaires couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de Danone : 

  • préserver et restaurer les ressources en eau dans l’agriculture et les bassins versants ;
  • veiller à ce que chaque goutte compte dans les opérations ;
  • permettre l’accès à l’eau.

 

Préserver et restaurer les ressources en eau dans l’agriculture et les bassins versants

L'objectif de Danone est de protéger les ressources en eaux et leur écosystèmes naturels afin d'assurer la pérennité des ressources en eau là où l'entreprise opère, en particulier dans les zones en situation de stress hydrique. Danone continue de protéger les écosystèmes liés à l'eau, tels que les zones humides, notamment par le biais d'investissements ciblés et par des partenariats avec les acteurs locaux afin de mettre en place des activités adaptées à l'environnement local.

Pour évaluer sa gestion des ressources en eaux souterraines, l'entreprise utilise l’outil SPRING (Sustainable Protection and Resources managING), développé avec ses partenaires. A la fin de l'année 2017, 100% des sites du Pôle Eaux avaient fait l’objet d’un audit SPRING.

Nous travaillons également avec les agriculteurs, les communautés agricoles et ses principaux fournisseurs pour développer et promouvoir des pratiques d'agriculture durable qui maximisent l'efficacité de l'utilisation de l'eau et préservent sa qualité ; en particulier au sein de ses "Water Funds", où l'agriculture est une des activités principales. L'utilisation de l'eau dans l'agriculture fait partie de la chaîne d'approvisionnement élargie de Danone. L'entreprise inclut l'eau dans sa démarche d'agriculture régénératrice et travaille avec ses agriculteurs partenaires dans le but de développer des modèles d'exploitations agricoles durables qui sont compétitifs, inclusifs et résilients.

 

Veiller à ce que chaque goutte compte dans les opérations

La priorité pour Danone est d'améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau et de réduire l'impact des processus industriels sur sa qualité. L'objectif de l'entreprise est de gérer les risques liés à la qualité et la quantité au niveau des prélèvements et de s'assurer que toutes les eaux usées rejetées dans la nature soient propres pour les écosystèmes naturels.

Depuis 2018, notre référentiel GREEN (Global Risk Evaluation for Environment) intègre l’évaluation des risques hydriques basée sur l’outil Water Risk Filter (voir ci-dessus). Cette méthode vise à évaluer et à mieux anticiper les risques liés à l'utilisation de l'eau et à mettre en place le plan d'action approprié pour répondre aux enjeux des contextes locaux. "Water Risk Filter" sera utilisé dans 100% des sites de production de Danone. Pour les sites identifiés comme les plus à risque, l’Entreprise a renforcé son processus de gestion et d’atténuation des risques liés à l’eau, variables selon le contexte local, en déployant un troisième outil : le GEMI Local Water Tool. Celui-ci permet une évaluation détaillée des sites identifiés comme les plus à risque et de développer des plans d’actions adaptés.

De plus, Danone s'est engagée à réduire l'intensité de l'utilisation d'eau dans ses opérations de 60% d'ici à 2020.

 

Permettre l'accès à l'eau dans les communautés où l'entreprise opère

Danone a pour objectif de fournir à tous ses salariés un accès à l'eau potable et à des équipements sanitaires sur leur lieu de travail, partout dans le monde. Il s'agit d'une condition essentielle à la santé et au bien-être des salariés et à la bonne conduite des opérations de l'entreprise dans ses bureaux et ses sites de production.

Danone soutient également les entrepreneurs sociaux à travers le fonds Danone Communities, qui fournit un accès à l'eau potable à plus de 5 millions de bénéficiaires en 2019.

 

‘WEACTFORWATER’, le collectif des marques d’eau de Danone marque une étape importante pour répondre aux défis liés à l’eau au niveau mondial

Les marques d’eau iconiques de Danone comme evian, Volvic, AQUA ou Bonafont se sont associées pour lancer « WeActForWater » : une série de mesures urgentes, d’objectifs ambitieux et de nouveaux investissements :

  1. La réduction de moitié de l’usage de plastique vierge au sein des marques d’eau qui atteindra ainsi, en 2025, 50 % de PET recyclé (rPET) au niveau mondial et 100 % en Europe ;
  2. L’accélération de la trajectoire vers la neutralité carbone en Europe d’ici 2025, evian et Volvic atteindront la neutralité dès cette année ;
  3. L’assurance que pour chaque litre d’eau d’une marque de Danone vendu dans le monde sera associé à un litre d’eau rendu accessible aux populations des pays émergents grâce à la création d’un fonds pour favoriser l’accès à l’eau à plus de 50 millions de personnes d’ici 2030 ;
  4. Le renforcement de la préservation des aquifères et des zones humides partout dans le monde ;
  5. L’ambition de la certification B CorpTM au niveau mondial pour l’ensemble du collectif des marques d’eau d’ici à 2022.

Pour plus d’informations sur les engagements du collectif, voir la page dédiée à la stratégie de notre Pôle Eaux.

EXEMPLES D’INITIATIVES DE DANONE

INDICATEURS DE PERFORMANCE DE DANONE EN 2019

49%

de réduction de l'intensité de la consommation d’eau dans les processus industriels (m3/tonne de produits) par rapport à 2000.

100%

des sites du Pôle Eaux ont fait l’objet d’un audit SPRING.

> 5 000 000

bénéficiaires d'un accès à l'eau potable à travers le fonds Danone Communities.

PARTENARIATS DE DANONE (ODD 17)

  • Danone et la Convention de Protection des Zones Humides (Convention of Wetlands Protection) - Ramsar sont partenaires depuis 20 ans pour sensibiliser à l'importance des zones humides et inciter à la gestion intégrée des prélèvements en eau au niveau local, par la mise en place d'outils spécifiques tel que l'outil SPRING. Deux sites de Danone ont été reconnus comme étant des zones nationales importantes par la convention Ramsar : Evian (France) et le site Villavicencio (Argentine).
  • Danone est partenaire du CEO Water Mandate (qui appartient au Pacte Mondial des Nations Unies), dans le but de contribuer à des initiatives pilotes et de faire converger les enjeux liés au climat et à l'eau.
  • Le Conservatoire de la Nature (Nature Conservancy) et Danone s'allient pour développer de nouveaux modèles de "Water Funds", dans le but de renforcer la gestion intégrée des prélèvements en eau au niveau local, à travers trois mécanismes : financement, gouvernance et implémentation.
  • Danone AQUA (Indonésie) est partenaire avec le "World Business Council for Sustainable Development" (WBCSD) pour supporter son engagement WASH (accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène) sur les lieux de travail.

LES ODD ASSOCIÉS À L'ODD 6

  • ODD 1 : Pas de pauvreté
  • ODD 2 : Faim "Zéro"
  • ODD 3 : Bonne santé et bien-être
  • ODD 12 : Consommation et production responsables
  • ODD 14 : Vie aquatique
  • ODD 15 : Vie terrestre

OBJECTIFS DANONE 2030 ASSOCIES A L’ODD 6