Grandir ensemble avec les communautés

Danone s'engage pour promouvoir une croissance inclusive et créer des opportunités pour l'ensemble de la population, ce qui signifie un développement avec  – et non aux dépens de – nos partenaires et nos communautés.

Dans beaucoup de pays où les revenus sont élevés, les inégalités ont atteint leur plus haut niveau depuis 30 ans, et à travers le monde, plus de 1,3 milliard de personnes vivent encore dans des conditions de pauvreté extrême. Combattre cette tendance est l’un des axes du double engagement de Danone en faveur du succès des entreprises et du progrès social, et l’un des piliers de notre stratégie pour 2030. Nous pensons que l’inclusion économique stimule la croissance et la stabilité dont nous avons besoin, en tant qu’entreprise mondiale, pour prospérer.

Notre vision repose sur la responsabilisation des personnes les plus vulnérables dans notre communauté globale : dans le secteur professionnel, cela passe par l’inclusion d’un plus grand nombre de personnes dans l’économie officielle, et dans le secteur social, par la promotion de l’accès à l’eau potable et à l’alimentation.

Responsabilisation professionnelle

Un des objectifs majeurs autour de la création d’une croissance économique inclusive implique de fournir aux populations ce dont elles ont besoin pour participer pleinement à la vie économique : formations, savoir-faire, rémunérations équitables. Danone travaille en ce sens, en responsabilisant des communautés vulnérables liées à sa chaîne de valeurs : agriculteurs, collecteurs de déchets, vendeurs de rue et personnel soignant.

AGRICULTEURS

L’agriculture est au cœur des activités de Danone, qui travaille avec plus de 140,000 agriculteurs, y compris des exploitations familiales. Grâce à des leviers tels que le Fonds Livelihoods et le Fonds écosystème Danone, nous aidons à responsabiliser les familles d’agriculteurs de plusieurs façons : en fournissant des équipements et offrant des formations aux pratiques agricoles durables et régénératrices, ou en offrant des contrats stables qui permettent aux agriculteurs d’investir dans l’avenir.

Dans la région du mont Elgon au Kenya, par exemple, Danone soutient un projet Livelihoods impliquant 30,000 agriculteurs, qui vise à restaurer 20,000 hectares de terre. Lancé en 2016, le projet a recours à des pratiques agricoles intelligentes pour augmenter la production de lait et créer une chaîne d’approvisionnement durable pour les agriculteurs locaux à Brookside, une entreprise laitière locale dont Danone possède une part.  

Le projet du Fonds Livelihood dans la région du Mont Elgon, au Kenya.

LA DISTRIBUTION

La micro-distribution est un business model inclusif qui peut responsabiliser les populations vulnérables et stimuler le développement local, tout en élargissant l’accès à une alimentation et à des boissons saines. Danone et le Fonds écosystème Danone ont travaillé avec des partenaires locaux pour co-créer des projets de micro-distribution dans 9 pays. Les projets encouragent les populations vulnérables – principalement les femmes originaires de zones défavorisées – à devenir entrepreneurs.

Au Brésil par exemple, Danone et le Fonds écosystème Danone travaillent avec Visao Mundial, Aliança Empreendedora, et la Banque pour le développement interaméricain, afin de responsabiliser des femmes issues des communautés les plus pauvres du Brésil grâce à Kiteiras, un programme de distribution directe au consommateur. Le programme met en place un réseau de micro-distribution par vendeurs de porte-à-porte et offre aux participants une formation en entreprenariat, en nutrition adaptée, et en compétences essentielles. Jusqu’à présent, le programme a responsabilisé plus de 2,300 personnes, dont 2,000 sont des femmes.

LES COLLECTEURS DE DECHETS

Ce sont plus de 16 millions de collecteurs de déchets à travers le monde qui collectent, trient, et vendent les plastiques aux usines de recyclage, et par là-même opèrent la liaison entre responsabilité sociale et responsabilité environnementale. Bien qu’ils soient des acteurs clés de l’économie circulaire, leurs conditions de travail sont souvent informelles et dangereuses. Danone et le Fonds écosystème Danone travaillent pour responsabiliser les collecteurs de déchets de 8 pays (parmi lesquels l’Argentine, le Brésil, l’Indonésie, le Mexique et le Ghana) et les aider à intégrer le secteur officiel, en leur garantissant un salaire plus élevé et une meilleure couverture sociale.

Au Ghana, la marque Danone FanMilk et le Fonds écosystème Danone se sont associés à Environnement 360°, WIEGO et le D-Lab du MIT pour lancer le projet « Pick-it ! », qui vise à créer un centre de tri pour améliorer les conditions de travail des collecteurs de déchets et aider à éviter l’enfouissement des déchets. Il aide aussi à l’organisation des collecteurs de déchets, et les encourage à nouer un dialogue avec des acteurs clés du domaine public. Lancé en 2017, « Pick-it ! » a déjà responsabilisé 152 personnes.

LE PERSONNEL SOIGNANT

Le personnel soignant joue un rôle essentiel dans toute société : il accompagne et entretient notre santé à chaque étape de la vie. Pourtant, beaucoup d’entre eux souffrent d’un manque de formation et de connexion aux autres professionnels de la santé. Pour Danone, le personnel soignant est un allié clé pour s’assurer que les nouveaux parents, les personnes âgées, et les malades obtiennent les soins et le soutien dont ils ont besoin. Avec ses partenaires, Danone et le Fonds pour l'Ecosystème de Danone ont co-créé 17 projets pour responsabiliser et soutenir le personnel soignant.

En Roumanie, Danone Nutrition Infantile et le Fonds pour l'Ecosystème de Danone ont joint leurs forces à celles de la Croix Blanche et Croix Rouge Roumanie pour créer l’association « Stand by Mums » : un réseau d’éducateurs périnataux formés à éduquer et soutenir les futurs parents en offrant des conseils nutritionnels et des soins périnataux. Le projet a touché plus de 650 éducateurs périnataux en prodiguant des formations médicales et entrepreneuriales, et en les reliant à un vaste réseau de soutien.

Accès à l'eau et alimentation

Un autre axe de l’économie de croissance inclusive concerne la santé et la nutrition. Aujourd’hui, plus de 462 millions d’adultes et des dizaines de millions d’enfants souffrent de malnutrition, et les Nations Unies estiment que 2 milliards de personnes dans le monde n’auront toujours pas accès à l’eau potable d’ici les dix prochaines années. DanoneCommunities oeuvre pour relever ces défis en apportant un accès à l'eau potable à tous et une alimentation saine à travers des activités innovantes socialement.

ALIMENTATION

Danone.Communities a investi dans cinq filiales focalisées sur le sujet de la malnutrition au Bangladesh, en Chine, en France et au Sénégal.

Au Bangladesh, où presque la moitié des enfants souffrent de malnutrition, Danone Communities s’est associé à Grameen Bank pour développer Shokti+, un yaourt spécial enrichi en micronutriments. Grâce à ce projet, Danone achète du lait auprès de 475 agriculteurs locaux pour produire Shokti+, et 250 femmes micro-entrepreneurs vivent des revenus générés par la vente du yaourt au porte à porte. Dans l’ensemble, le projet bénéficie à 300,000 personnes et livre 100,000 pots de yaourt par jour.

ACCES A L'EAU

Pour développer un accès à l'eau potable, Danone.Communities a investi dans 5 entreprises sociales, et ce dans 8 pays, incluant le Cambodge, l'Inde, Madagascar, le Mexique, Haiti, le Kenya, le Rwanda et l'Ouganda.

En 2017, Danone.Communities a investi dans le projet Jibu. Cette entreprise sociale responsabilise et encourage les entrepreneurs locaux à lancer leurs propres franchises d’eau, décentralisant de façon efficace le traitement de l’eau. Pour le moment, Jibu a vu la création de 550 emplois, le lancement de 195 entreprises, et la distribution de plus de 45 millions de litres d’eau potable. Jibu est actuellement opérationnel au Rwanda, en Ouganda, et au Kenya, et planifie à l’avenir l’exportation de son modèle de réussite à d’autres pays

Impacts

Pour promouvoir la croissance inclusive de façon efficace, nous devons comprendre notre impact. Aujourd’hui, il n’existe pas de consensus global sur la façon dont mesurer au mieux l’impact social. C’est pourquoi nous travaillons avec un certain nombre de partenaires, depuis l’OCDE jusqu’au William Davidson Institute de l’Université du Michigan, pour aider au développement de modèles solides et de méthodologies à utiliser par les entreprises et autres acteurs partout dans le monde.

Danone a co-créé la Chaire Entreprise sociale et Pauvreté de HEC Paris. Nous travaillons aussi avec le Centre Society and Organization (SnO) de HEC, pour mieux définir et mesurer la croissance inclusive et l'impact social des entreprises. Par exemple, Danone et le SnO travaillent ensemble pour développer un guide de l'impact et de la responsabilisation professionnelle, basé sur une méthodologie développée par le Fonds pour l'Ecosystème de Danone.