Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2014 de Danone a été publié le 16 avril. Le communiqué de presse est disponible sur notre site.

EN SAVOIR PLUS
Nouvelle campagne Origines Danone Eaux France:

Découvrez les eaux minérales naturelles Danone : créées par la nature protégées par l’homme.

EN SAVOIR PLUS
La Goutte d'evian:

Danone Eaux France lance la Goutte, 20cL d'evian que vous pourrez consommer en situation de mobilité grâce à des triporteurs ou que vous trouverez dans des lieux inédits comme des boutiques de prestige, palaces, spas... #evianjaisoif

EN SAVOIR PLUS

L'Assemblée Générale des Actionnaires se tiendra à la Maison de la Mutualité 24 rue Saint Victor 75005 Paris le Mardi 29 Avril à 14h30.

EN SAVOIR PLUS

ACTUALITÉS

Selon l'étude Universum, Danone est le huitième employeur le plus attractif pour les étudiants d'école de commerce en 2014. Découvrez dès maintenant nos différents métiers!

EN SAVOIR PLUS

Journée mondiale de l'eau 2014 sur l'eau et l'énergie: comment contribue evian [...]

LIRE L'ARTICLE

ACTUALITÉS

Le dernier numéro de notre Lettre aux Actionnaires est en ligne, retrouvez les nouvelles informations pour les actionnaires ici

EN SAVOIR PLUS

CO-INVENTER POUR INNOVER: EXPÉRIMENTER DE NOUVEAUX MODÈLES POUR TRANSFORMER NOS PRATIQUES

EN SAVOIR PLUS
Nouveau Rapport de Développement Durable:

Selon la dernière People Survey, 90% des salariés Danone sont fiers de travailler dans leur entreprise. Pour comprendre pourquoi, découvrez le rapport de Développement Durable 2013!

EN SAVOIR PLUS
PARTAGER
IMPRIMER A+ A-
Version : 47

Une chaîne de production durable

Dès 1972, Antoine Riboud soulignait
les nuisances engendrées
par les entreprises. Elles modifient
peu à peu l’équilibre de la planète.

Une position visionnaire : aujourd’hui, les enjeux
environnementaux sont plus que jamais au
cœur de la mission
de Danone

Antoine
Riboud

  • 1RÉDUIRE
    LES ÉMISSIONS
    CARBONE
  • 2LA GROUND
    WATER POLICY
  • 3PRIVILÉGIER
    LES MATÉRIAUX
    RENOUVELABLES
  • 4UNE
    AGRICULTURE
    DURABLE

En savoir plus sur les enjeux environnementaux

Fermer

les enjeux environnementaux

L'enjeu est donc de concilier les défis liés à la sécurité alimentaire et la préservation des ressources et des cycles naturels, en prenant en compte la diversité des besoins et des situations propres aux pays.


DEMOGRAPHIE, CHANGEMENTS D’HABITUDES ALIMENTAIRES ET PRESSION SUR LES RESSOURCES NATURELLES

La population mondiale ainsi que la demande alimentaire sont en forte croissance. D’ici 2050, la production alimentaire devra s’accroitre de 70% pour répondre aux besoins de 9 milliards d’êtres humains et à l’évolution des pratiques de consommation des nouvelles économies en développement. La pression exercée sur les ressources naturelles va s’accroître proportionnellement.

  • 7 Milliards Aujourd'hui
  • 9 Milliards en 2050

Population Mondiale


DES IMPACTS
CROISSANTS
  • • Pollution et disparition des sols.
  • • Pollution des cours d’eau et des nappes phréatiques.
  • • Emission de gaz à effets de serre.
  • • Production croissante de déchets.
  • • Erosion de la biodiversité.
UNE NECESSAIRE REINVENTION
DE L’AGRICULTURE
Bien que vitale pour l’Homme, l’agriculture serait responsable de :
  • 25% des gaz à effets de serre.
  • 70% de la consommation d’eau.
  • 40% de la pollution des nappes phréatiques.
  • 25% des gaz
    à effets de serre
  • 70% de la
    consommation
    d’eau
  • 40% de la pollution
    des nappes
    phréatiques

La production agricole est menacée par l’érosion de la biodiversité : elle pourrait chuter de 25% d’ici à 2050.


LE ROLE DE L’AGROALIMENTAIRE

Les entreprises agroalimentaires peuvent et doivent donc jouer un rôle dans la préservation des écosystèmes. Tout en répondant aux besoins de consommateurs toujours plus nombreux, Danone s’efforce de limiter l’impact de ses activités sur l’environnement.

1 Réduire les émissions carbone

Claudio

Ingénieur performance
industrielle

Depuis peu, CLAUDIO, salarié de l’usine de Poços de Caldas au Brésil, a décidé d’acheter une énergie plus propre, provenant à 97% de sources renouvelables.

Chaque collaborateur contribue à la réduction des émissions carbone.

Le Groupe s’était fixé une réduction de 30% de son intensité carbone entre 2008 et 2012sur son périmètre de responsabilité directe. Aujourd’hui, objectif dépassé : -35,2% !

En savoir plus sur le carbone

Fermer

Le carbone

REDUIRE LES EMISSIONS CARBONE POUR LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

En 2012, la réduction a atteint 35,2% pour le Groupe, sur son périmètre de responsabilité directe. En parallèle, depuis 2007, les volumes de vente du Groupe ont connu une croissance soutenue de plus de 35% alors que ses émissions carbone sont restées globalement stables sur cette même période.

EXPERIMENTER LES ENERGIES RENOUVELABLES

Au Brésil, dans l’usine de Poços de Caldas, une chaudière biomasse a été mise en route au mois d’août 2011, permettant ainsi de remplacer le fuel lourd utilisé pour la production de chaleur. Ce projet repose sur l’utilisation d’une biomasse disponible en grande quantité et renouvelable. Il utilise seulement des ressources naturelles « bois énergie » bénéficiant d’une certification durable et évite l'émission de 18 000 tonnes de CO2 chaque année. Grâce à l'utilisation de biomasse, l'énergie thermique utilisée par l'usine provient à 97% de sources renouvelables.

Un projet analogue a vu le jour en 2012 sur le site de production de Wexford en Irlande. 3,8 millions d’euros ont été investis dans une chaudière à bois. Les effets concrets :

  • 9500 tonnes de CO2 par an.
  • 750 000 € en énergies fossiles par an.
  • • le développement d’une filière bois, certifiée FSC, avec la création de 65 postes.

LES PERFORMANCES DE LA MARQUE EVIAN ET LE FONDS LIVELIHOODS

En 2011

Danone a créé le Fonds Livelihoods, en associant d’autres entreprises. Le fonds investit dans de grands projets de restauration d’écosystème naturels. Ces projets contribuent à lutter contre le changement climatique en séquestrant d’importants volumes de carbone. Objectif cible : 7 millions de tonnes de carbone stockées en 20 ans, pour un investissement minimum de 30 millions d’euros.

Sur la période 2008-2012

Evian a réduit son intensité carbone de 40%.

En 2012

la marque a compensé ses émissions restantes par le soutien à plusieurs projets de qualité (reconnus par Verified Carbon Standard et Gold Standard).

A partir de 2013

Evian se recentre sur le soutien du Fonds carbone pour une compensation totale prévue pour 2020.

2 La ground water policy

Depuis quelques temps, MATEUSZ ne nettoie plus les machines de production à grandes eaux...

Les collaborateurs Danone ont réduit leur consommation d’eau de 3,1% en 2012 et de 43,1% depuis 2000

Mateusz

Opérateur de ligne d'embouteillage
à l’usine de Jelesnia

En savoir plus sur la gestion de l’eau

Fermer

La gestion de l’eau

LA GROUND WATER POLICY

En collaboration avec des acteurs locaux, cette politique du Groupe favorise une meilleure gestion de la ressource Eau par :

  • le respect des cycles de la nature (ne pas extraire plus d’eau que ne le permet la ressource),
  • la protection des impluviums (zones de captation des eaux de pluie) des sources d’eau minérale naturelle et de leurs écosystèmes.

Pour y parvenir, SPRING (Sustainable Protection and Resources managing) est un outil déployé sur 100% des sites du pôle Eaux depuis 2008. Il fut développé en partenariat avec la convention RAMSAR (convention internationale de protection des zones humides des Nations Unies) et l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

MESURER POUR ALLER PLUS LOIN

En 2012, Danone a poursuivi ses recherches en matière de mesure de l’empreinte en eau, notamment avec son partenaire Quantis, mais également en contribuant au développement des standards internationaux (ISO) et européens (Envifood protocol). Cette démarche a permis d'établir une méthodologie d’évaluation de l’empreinte eau consommée, prenant en compte les facteurs de stress hydrique, la « Water Scarcity Footprint ».

Cet outil permettra d’identifier les zones de risques et les leviers de réduction des impacts du Groupe sur l’ensemble de sa chaîne de valeur.


3 Privilégier les matériaux renouvelables

Frédéric est tenace : avec ses équipes, il cherche un matériau de 3e génération... et ensemble ils le trouveront.

Réduire les emballages, favoriser les matériaux recyclés et miser sur les matériaux bio-sourcés innovants... une démarche qui mobilise tous les collaborateurs du Groupe.

Frédéric

Directeur Danone Research Packaging Center

En savoir plus sur l’emballage

Fermer

L’emballage

EXPERIMENTER
LES MATERIAUX RENOUVELABLES

Depuis plusieurs années, le Groupe a développé des plastiques issus de matière végétale (canne à sucre, déchets de canne à sucre et maïs) sur 4 marques (Volvic, Actimel, Activia et Stonyfield) dans 7 pays.


VERS LES NOUVELLES GENERATIONS DE MATERIAUX BIO-SOURCÉS

Fort de son expérience, Danone a acquis une grande expertise des différents paramètres relatifs pour développer de nouveaux emballages :

  • • les implications environnementales (analyse des cycles de vie)
  • • le respect des critères de durabilité (concurrence avec l’alimentation, fin de vie,...)
  • • les enjeux business associés.
  • • la perception des consommateurs.

Cette connaissance doit contribuer à favoriser l’émergence de matériaux bio-sourcés de nouvelle génération : des matériaux qui ne sont pas en concurrence directe avec l’alimentation.


EMBALLAGES ET GESTION DURABLE DES FORETS

Conscient de l’importance majeure de la préservation des forêts, Danone vise à éliminer les impacts de déforestation liée à sa chaîne d’approvisionnement et à développer un programme de reboisement d’ici 2020.

En savoir plus sur Empreinte Forêt

DEVELOPPER LE RECYCLAGE

Danone contribue à la collecte des matériaux utilisés dans les emballages de ses produits et lorsque celle-là n’est pas organisée, le Groupe expérimente de nouveaux systèmes de collecte. 4 projets sont en cours dans le cadre du Fonds Danone pour l’Ecosystème dont un nouveau projet au Brésil.

Danone développe également l’utilisation d’emballage recyclés. En 2011, plus d’un tiers des emballages sont issus de matériaux (73% des cartons et 10% de PET). L’ambition long-terme est d’atteindre 25% de taux d’utilisation moyen de PET recyclé.

4 Une agriculture durable

Petula a changé beaucoup de choses dans son exploitation : elle s’inspire maintenant des meilleures pratiques du monde entier...

Promouvoir une agriculture responsable, c’est préserver la biodiversité et protéger l’avenir... de l’agriculture. Un cercle vertueux, en somme.

Petula

Exploitante agricole

En savoir plus sur l’agriculture durable

Fermer

Une agriculture durable

GENERALISER LES BONNES PRATIQUES

En 2012, Danone a lancé un groupe de travail sur l’agriculture durable pour en redéfinir la stratégie.

L'objectif est de créer une dynamique de changement vers les pratiques agricoles durables :

  • • en tenant compte de 4 dimensions-clés : santé, économique, nature et sociale.
  • en étroite collaboration avec les producteurs et parties prenantes de la filière laitière.

Le projet s’est concrétisé dans 6 pays pilotes en 2013, couvrant tous les modèles de production agricole laitière.


LE BIEN-ÊTRE ANIMAL

Un programme, initié par le Pôle Produits Laitiers Frais en 2012 et développé avec des scientifiques, des éleveurs et des ONG, rassemble les bonnes pratiques à appliquer dans une exploitation, pour garantir le bien-être animal.

Ce programme, développé en collaboration avec des scientifiques, des éleveurs et des organisations de protection du bien-être animal, est basé sur trois axes :

  • renforcer l’attention des exploitants au bien-être animal, en mettant à leur disposition les informations et les outils nécessaires y afférant ;
  • récompenser les bonnes pratiques de bien-être animal. Des exploitants réalisant des avancées liées au bien-être animal se verront récompensés par Danone selon plusieurs formes (un label, un prix…) ;
  • assurer un niveau élevé de bien-être animal tout en améliorant la production de lait. Danone prévoit, en collaboration avec des spécialistes de l'élevage, d'établir des plans d'actions dédiés à l'amélioration du bien-être animal et de la performance de l'exploitation.

Dans les trente ans à venir, notre planète comptera deux milliards d'humains supplémentaires. Faire face à la croissance rapide des besoins alimentaires avec des ressources naturelles limitées est un des défis majeurs de notre époque. Les terres arables, le climat, l'eau, la biodiversité seront des biens de plus en plus précieux pour assurer l'avenir des prochaines générations. Il nous faut donc dès maintenant apprendre à produire plus et mieux avec moins.

EMMANUEL FABER,
Directeur Général délégué